Droit de Vie ou de Mort

Sur ce site, on aborde le sujet à savoir qui peut décider de vivre ou de mourir devant les souffrances à venir avant un imminent décès. Qu’une personne doive endurer des douleurs pendant des jours, des semaines et même plus longtemps avant de mourir, on n’a pas encore trouvé de bonnes raisons pour ne pas écourter cette agonie le plus rapidement possible.

Il existe pourtant des moyens de le faire rapidement, à un coût ridiculement bas mais on persiste à étirer cet état de choses sans demander d’abord au patient s’il ne préférerait pas mettre fin à son martyr le plus tôt possible.

Qui souffre inutilement?

Pourquoi ne peut-il pas décider d’en finir rapidement?

Poser la question, c’est y répondre!

Avant de mourir, une personne connaît souvent de grandes souffrances. Même si on fait tout ce qu’on peut pour soulager le patient hospitalisé, personne n’aime voir souffrir des êtres qui lui sont chers.

La tristesse impuissante de voir un être cher souffrir est grande et la perte de celui-ci apporte souvent son bagage de problèmes aux survivants pour des années à venir.

Perdre une mère, un père, un frère ou une soeur, un enfant… il n’y a rien qui peut remplacer ces êtres si importants dans la vie de chacun.

Que de soins inutiles sont administrés à des patients qui n’ont aucune chance de survivre à un séjour à l’hôpital parce qu’ils souffrent d’une maladie incurable… on les gardes en vie pourquoi????

Ma belle-mère souffrait de la maladie  d’alzheimer et on l’a hospitalisée pendant 7 ans… Elle ne reconnaissait pas ses enfants, on devait l’attacher dans son lit ou fauteuil roulant pour ne pas qu’elle dérange les autres patients et membres du personnel. Est-ce que c’est vivre que d’être traité comme cela?

Ma mère aussi a connu une telle fin de vie. Elle a passé les deux dernières années couchée, sans savoir qui elle était ni où elle vivait, ne reconnaissait pas ses enfants. Une morte vivante!

Mon père est décédé à l’hôpital après quelque  temps d’agonie. Une crise cardiaque l’a emporté. Lui, il avait tellement peur de la mort… à cause de l’enfer! Il croyait que c’est ce qui l’attendait parce qu’il avait commis le péché mortel toute sa vie… imaginez qu’il mangeait de la viande presque tous les vendredis… Péché mortel, s’il en est un! Il s’en était confessé, mais il avait peur qu’à cause du nombre de fois qu’il avait commis ce péché impardonnable, Saint Pierre l’enverrait brûler éternellement en enfer!

Voilà tout ce que cet homme méritait après avoir élevé 3 enfants, travaillé comme un forcené toute sa vie pour un minable salaire. Un père qu’on aimait et appréciait que j’ai vu pleurer avant de mourir devant ce destin qui l’attendait!

Voilà pourquoi tant de gens ont peur de la mort… certains enseignements religieux qui nous envoie en enfer pour un rien… on envoie même des bébés naissants dans les limbes parce qu’ils ne sont pas baptisés… Que c’est bête d’enseigner de telles choses… Heureusement, les choses ont changées et on a éliminé certains énoncés difficile à croire aujourd’hui…

On comprend pourquoi les églises sont vides maintenant… mais l’influence des religions est encore là. On a rien qu’à penser au droit de vivre ou mourir sans souffrances pour voir comment elles vont tout faire pour empêcher que le patient à la veille de mourir puisse avoir le droit de couper court aux souffrances éventuelles. Selon ces bonnes personnes, nous devons souffrir pour mériter le paradis des anges.

Dites-moi, pourquoi doit-on souffrir selon leurs croyances? Pourquoi pas selon les nôtres?

On parle ici de souffrances à endurer…

Qui endure?

Qui décide présentement de couper court ou pas aux souffrances?

Pourquoi pas le patient en cause?

Gilles Gauthier

P.S. N’en doutez pas… J’ai 84 ans, comptable retraité et je crois en un Créateur infiniment juste, généreux, bon, aimable qui n’exige pas que l’on souffre pour jouir de son paradis éternellement. Il veut que nous soyons heureux sur cette terre et profitions de sa riche création pendant que nous y sommes. Il nous a créé assez intelligent pour ne pas croire tout ce qui se dit sur ce qu’il advient de nous après notre transition.

Ce site ne conseille pas de mettre fin à vos jours même si vous avez un sérieux problème de santé qui mène à un décès imminent. En attendant d’avoir le droit de décider du moment de votre fin de vie, utilisez les services médicaux professionnels qui vont vous procurer le meilleur soulagement possible de vos souffrances dans les circonstances.

Souhaitons que ce droit sur notre Vie soit reconnu le plus tôt possible.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial